Les Changements – Suite

Je vous parlais des changements d’ordre social pour que le petit reste en mode furtif jusqu’à ses 3 mois. Evidemment, ce n’est pas tout.

Même quand cette petite chose ne fait pas plus d’un centimètre, des changements d’ordre physiologique s’opèrent déjà chez madame. Et les chamboulements de la vie quotidienne continuent doucement à la maison. Bah ouais, ce serait dommage de s’en priver. J’espère que tout ça n’est pas proportionnel à la taille de ce petit parasite… Parce que si c’est le cas, on va arriver un peu trop vite au niveau Hardcore Tourment 6 ! Autant dire qu’il va falloir sérieusement se stuffer.

En l’occurrence, disons que votre compagne commence la partie avec le handicap « gastro-entérite », mais pas que.

Nausées : En règle générale, tous les matins et soirs. La bouffe, ça ne lui parle plus trop, sauf bizarrement les trucs qui ne se marient pas très bien avec une gastro. Je pense notamment aux fritures et autres malbouffes. Du moment que c’est lourd et gras, ça passe.

Grosses fatigues : Levée tard, couchée tôt, vol aux instruments le reste du temps.

Sens décuplés : Oui, comme Jim Ellison après son séjour en jungle péruvienne! Sens olfactif accru, elle peut détecter la viande à plusieurs mettre dans une assiette. Idem pour l’alcool. En ce qui concerne la viande, c’est un peu flippant… Un instinct primale qui refait surface peut-être. Son sens gustatif est devenu super aiguisé, elle peut vous décomposer un plat en une fourchette. Le derme est lui aussi plus sensible. En tout cas, il est facilement agressé. L’ouïe n’est jamais au repos, le sommeil se fait léger, au moindre bruit elle est sur le qui vive. En revanche, je n’ai rien observé concernant la vue, mais je ne désespère pas.

Humeur versatile : Je n’y croyais pas avant d’y être, mais c’est bien vrai. Il ne lui faut que quelques centièmes de secondes pour passer du rire aux larmes. La difficulté ici, c’est les déclencheurs. Il faut savoir qu’une tartine maladroitement échappée dans un bol de lait suffit à déclencher des sanglots. Bref, on est là dans de la gestion de crise de haut vol : Le drame peut surgir de n’importe où. Bien sûr, vous pouvez oublier le second degré! Parce que ça ne passe plus du tout.

Jim Ellison dans sa période commando

Jim Ellison dans sa période commando

Parait que tout ça vient de l’excès d’hormones! Je vous arrête tout de suite: les hormones pour le sexe, c’est bien. Trop d’hormones… entre les nausées, la fatigue, l’humeur très changeante et la libido qui fait du yo-yo, ça l’est beaucoup moins.